Né en 1932 à Olafsvik, Nord-Ouest de l’Islande

Erró (de son vrai nom Gudmundur Gudmundsson) entre à l’école des Beaux-Arts de Reykjavík en septembre 1949, il obtient le diplôme de professeur d’art au printemps 1951. En 1952, il se rend en Norvège où il étudie la gravure, la fresque et la peinture à l’académie à Oslo. Il s’inscrit ensuite à l’Académie des Beaux-arts de Florence et il est également reçu à l’école de mosaïque de Ravenne. Sa première exposition personnelle a lieu en 1955 à Florence, alla Galleria Santa Trinità. En 1958, il se fixe à Paris où son travail est révélé dans le cadre de la Figuration narrative. . Le courant artistique en question se manifeste depuis les années 1960 et l’islandais Erró qui vit à Paris, en Thaïlande, à Formentera et à Reykjavik, est un de ses représentants éminents. Au fil des années, Erró a participé à des centaines d’expositions, et il est aujourd’hui représenté dans la plupart des grands musées du monde, notamment au Centre Pompidou à Paris. L’univers plastique d’Erró mêle des personnages de bandes dessinées à des figures de despote. Donald le canard et sa Daisy, Tic et Tac et autres personnages de Walt Disney, font une fréquente apparition dans son œuvre, côte à côte avec des dieux grecs et des madones. Contrastant avec ces derniers, nous voyons surgir le dictateur allemand Adolf Hitler en compagnie de son homologue irakien Saddam Hussein et du leader chinois Mao Tsé-Toung, représentés dans des proportions monumentales.