Depuis près de trente ans, la constante essentielle de son œuvre reste incontestablement la recherche picturale, l'antinomie entre couleur et trait. Jean-Marie HAESSLE a toujours exploré les multiples possibilités qu'offre la peinture. Ses derniers travaux sont un jeu de plages de couleurs fluides ou en matières, de teintes, de lumières et de densité diversifiées, se superposent en une trame définit par la surface de la toile.

" Peindre est un acte de découverte personnelle. La question éternelle du "Qui sommes-nous?" est le fondement de tous les arts (et religions) depuis l'aube de l'existence humaine. Je me pose cette question, encore et encore, peinture après peinture, sachant bien d'avance que nulle réponse ne sera jamais possible." Jean Marie HAESSLE

« Le travail de Jean-Marie Haessle, empreint d’ambigüité mystique, est également dominé par la simplicité. C’est là un paradoxe de son vocabulaire. On songe à la tradition d’interprétation dans la littérature sacrée où le texte peut être interprété de façon littérale, symbolique, allégorique ou analogique. Ces stratégies soulignent la richesse sémantique ou la polysémie du texte mystique. Haessle, dans son travail, nous met en présence de corps mystiques qui sont à la fois mots et esprits. Ses peintures sont des citations désarticulées d’anciens alphabets et fioritures typographiques, pleines de copula et de copulation où des fragments de corps épars ondoient étrangement les uns vers les autres, dans un ultime mouvement d’imbrication passionnée. »

« La grande maitrise de la couleur dont fait preuve l’artiste suscite immédiatement le plaisir. Dans chacune des toiles, dans des dessins récents et ses aquarelles, la couleur est utilisée comme instrument principal de médiation. Les figures émergent assez nettement mais elles émanent toujours des accents sonores et romantiques de la couleur. »

David Shapiro

Site de l'artiste

Exposition/Galerie Claire Gastaud/05.2013-06.2013

Vidéo-documentaire : the colors of life